• Lun - Sam 8.00 - 18.00

Acheter une voiture d’occasion | Notre guide complet

Acheter une voiture d’occasion : votre guide complet

Acheter une voiture d’occasion chez un concessionnaire ou à titre privé n’est pas toujours facile. Voici donc nos conseils et astuces pour acheter la voiture d’occasion de vos rêves.

Acheter une voiture d'occasion | Notre guide complet
Acheter une voiture d’occasion | Notre guide complet

L’achat d’une voiture d’occasion – que ce soit à titre privé, par l’intermédiaire d’un concessionnaire ou en ligne – comporte un certain nombre de risques inhérents. Mais si vous faites vos recherches, si vous connaissez vos droits en tant qu’acheteur et si vous savez ce qu’il faut rechercher, vous pouvez économiser une somme d’argent substantielle et éviter toute mauvaise surprise plus tard.

Suivez ce guide – tout en utilisant notre liste de contrôle des voitures d’occasion – et vous pourrez avoir l’esprit tranquille et faire une bonne affaire avec votre nouvelle fierté.

  • Comment acheter une voiture en ligne

Lorsqu’ils achètent une voiture d’occasion, la plupart des acheteurs ont tendance à viser le « point idéal », lorsqu’une voiture a trois ans. En effet, la plupart des voitures neuves sont achetées dans le cadre d’un financement ou d’un contrat de location de voiture d’entreprise d’une durée d’environ 36 mois. Après cette période, elles sont retournées au concessionnaire ou vendues aux enchères et se retrouvent généralement sur le marché des voitures d’occasion.

À trois ans, une voiture devrait coûter environ la moitié de son prix à l’état neuf, en fonction du modèle et du kilométrage, mais elle devrait encore avoir une longue vie devant elle. Il s’agit d’une généralisation, mais les données fournies par les fournisseurs de garanties suggèrent également que la fiabilité des voitures a tendance à diminuer après 5 ans, ce qui constitue un point de départ raisonnable pour la recherche d’un véhicule de remplacement.

Il existe encore beaucoup de bonnes voitures de plus de 5 ans, bien sûr, mais n’oubliez pas qu’elles peuvent coûter plus cher à l’usage et nécessiter plus de réparations que les modèles plus jeunes.

Conseils pour l’achat d’une voiture d’occasion : les bases

Lors de l’achat d’une voiture d’occasion, les obstacles à franchir ne sont pas les mêmes que lors de l’achat d’une voiture neuve, mais il est tout aussi important de bien faire les choses. Voici quelques conseils généraux à prendre en compte lors du choix et du contrôle de votre voiture d’occasion…

1. Mettez d’abord de l’ordre dans vos finances

Toute voiture représente un investissement important. La première chose à faire est donc de déterminer avec précision votre budget et de le respecter. Si nécessaire, trouvez le meilleur moyen de financer votre voiture, qu’il s’agisse d’un prêt personnel, d’un financement de véhicule ou d’un simple paiement comptant. Déterminez le montant de l’acompte que vous pouvez verser, puis calculez les mensualités que vous pouvez supporter. Faites-le, et vous n’aurez pas l’air déconcerté lorsque le vendeur vous demandera « combien avez-vous à dépenser chaque mois ». Notre guide du financement automobile vous aidera.

2. Suivez de près les prix du marché des voitures d’occasion

Si vous êtes à la recherche d’une voiture d’occasion, la consultation de différents sites sur Internet est un excellent moyen de voir ce qui existe et ce que vous pouvez vous permettre. Vous saurez ainsi si vous payez trop cher, et avec un tel choix, vous n’aurez pas à vous précipiter pour acheter une voiture si vous ne pensez pas qu’elle est faite pour vous. Si vous vous intéressez à des modèles grand public, il y aura toujours de nombreux exemples proposés si le prix n’est pas correct.

Prix voiture d'occasion
Prix voiture d’occasion

3. Vérifiez soigneusement tous les documents administratifs

Il est inutile d’accorder une quelconque valeur à la pile de papiers qui accompagne une voiture d’occasion si vous n’êtes pas prêt à les vérifier. Si vous achetez à un particulier plutôt qu’à un concessionnaire, commencez par vous assurer que le détenteur inscrit vend la voiture à l’adresse indiquée sur le carnet de bord, puis vérifiez les numéros d’immatriculation et de châssis du carnet de bord par rapport à ceux du véhicule.

Ensuite, vous pouvez commencer à rechercher toute anomalie dans le carnet d’entretien, déterminer si la courroie de distribution doit être remplacée (ce qui peut s’avérer coûteux sur certaines voitures), et vérifier les reçus de vente qui prouvent la propriété et la fin de tout contrat de financement. Un contrôle de sa situation administrative permettra également de révéler tout financement en cours ou tout historique caché.

4. Inspectez soigneusement la voiture à la lumière du jour et par beau temps.

La pluie sur la peinture peut cacher une multitude de péchés, tout comme la lumière des lampadaires ou des torches, alors essayez de regarder les voitures par beau temps et inspectez-les à la lumière du jour. Prenez le temps d’examiner chaque panneau et toutes les surfaces intérieures. Les vieilles voitures ont forcément des éraflures, il est donc plus important de s’assurer que tous les interrupteurs et accessoires fonctionnent. Les vitres électriques s’ouvrent-elles toutes à la même vitesse et l’air conditionné est-il froid ?

5. Faites un essai routier complet

Il est essentiel de s’assurer que la voiture se conduit et se manie correctement, et qu’elle se comporte comme vous l’attendez. La voiture démarre-t-elle facilement ? Y a-t-il des bruits inhabituels provenant du moteur ou des freins ? La direction tire-t-elle d’un côté ? Y a-t-il de la fumée qui s’échappe de l’échappement ? N’oubliez pas de vous assurer que vous avez souscrit une assurance avant de faire un essai routier.

6. Tout est là ?

Vérifiez sous le plancher du coffre pour voir si la roue de secours et/ou le kit de réparation sont en place, le cric et les outils d’origine, ainsi que les écrous de roue en alliage verrouillables. Vérifiez également la présence du manuel du véhicule dans la boîte à gants et demandez au propriétaire s’il y a des clés de rechange. Certaines voitures ont également besoin de CD de navigation par satellite ou de cartes SD. Si l’un d’entre eux manque, cela peut causer des problèmes importants – et leur remplacement est coûteux.

7. Finaliser l’accord

Lorsque vous avez convenu d’un prix et que vous êtes sur le point d’acheter une voiture, assurez-vous que toutes les conditions sont convenues par écrit, avec un reçu que les deux parties peuvent signer et dont elles peuvent conserver une copie. Il doit indiquer les détails du véhicule, le prix et les conditions de vente, ainsi que le nom et l’adresse du vendeur et de l’acheteur.

8. Paiement de la voiture

Si vous achetez par l’intermédiaire d’un concessionnaire de bonne réputation, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, mais il est bon de répéter les conseils évidents concernant le paiement d’une voiture dans le cadre d’une vente privée. Faites attention à ne pas prendre de grosses sommes d’argent pour payer une voiture. Si possible, utilisez un transfert d’argent. N’apportez jamais d’argent liquide à un lieu de rendez-vous qui n’est pas l’adresse du domicile du vendeur.

Nos derniers arrivages

TOUTES NOS VOITURES D’OCCASIONS

Pièges de l’achat d’une voiture d’occasion : les points à surveiller

Nous avons donné ci-dessus les conseils de base pour l’achat d’une voiture d’occasion, mais malheureusement, tous les vendeurs ne sont pas irréprochables et toutes les voitures ne sont pas ce qu’elles semblent être. Le guide ci-dessous est conçu pour vous aider à éviter les pires pièges et arnaques lors de l’achat d’une voiture d’occasion, qui peuvent vous laisser sur le carreau.

Voici quelques-uns des pires scénarios qui peuvent piéger les acheteurs imprudents sur le marché des voitures d’occasion, mais il est possible d’éviter ces risques en faisant preuve de prudence :

  • Faux kilométrage – Il s’agit d’une pratique criminelle consistant à « tomber » le kilométrage d’une voiture d’occasion en modifiant l’odomètre du tableau de bord. Il s’agit simplement de dissimuler le véritable kilométrage d’un véhicule afin d’en augmenter la valeur sur le marché des voitures d’occasion. Notre guide du kilométrage automobile et de la correction du kilométrage vous en dira plus.
  • Clonage – Il s’agit d’équiper une voiture de plaques d’immatriculation copiées d’un véhicule identique, généralement pour dissimuler le fait qu’une voiture est volée ou pour permettre aux criminels d’accumuler des amendes pour excès de vitesse et des contraventions de stationnement au nom d’un autre propriétaire.
  • Les voitures découpées et coupées – Il s’agit de voitures qui ont été soudées à partir des restes de deux (ou plus !) voitures du même type endommagées par un accident, et présentées aux acheteurs comme une voiture originale – non endommagée.

Il est devenu plus difficile de repérer une voiture avec un faux kilométrage ces dernières années, car les améliorations apportées à la qualité et à la durabilité font que les moteurs modernes cachent très bien les kilométrages élevés. Cependant, il est toujours utile de chercher quelques indices clés :

  • Vérifiez l’historique du contrôle technique en ligne pour détecter les différences d’une année à l’autre.
  • Une usure importante des commandes du conducteur – un volant, des caoutchoucs de pédale et des marques de commutateur de clignotant brillants suggèrent une utilisation intensive.
  • Des coussinets de siège usés et des ceintures de sécurité froissées sont également des signes révélateurs.

La plupart de ces signes peuvent être facilement masqués par des pièces de rechange, il est donc essentiel de vérifier le kilométrage sur les rapports d’entretien et autres documents. Pour en savoir plus, lisez notre enquête sur le kilométrage des voitures.

Comment éviter d’acheter une voiture clonée

Il existe un moyen simple d’éviter d’acheter une voiture clonée : il suffit de vérifier que tous les numéros correspondent.

  • Vérifiez que la plaque d’immatriculation du véhicule que vous convoitez correspond au numéro figurant sur le carnet d’entretien.
  • Vérifiez que le numéro d’identification du véhicule/châssis figurant sur le carnet d’entretien correspond à la plaque d’identification de la voiture elle-même.

De nos jours, la plaque VIN se trouve généralement à la base du pare-brise, mais sur les voitures plus anciennes, elle peut se trouver dans le montant de la porte du conducteur ou sous le capot. Pour effectuer les vérifications, vous devez évidemment vous intéresser à une voiture d’occasion munie d’un carnet dentretien. Si le vendeur n’est pas en mesure de vous montrer ce document essentiel, cela devrait vous mettre en garde contre cette voiture.

Lectures supplémentaires

Comment repérer une voiture mal réparée ou trafiquée ?

Si des criminels professionnels font un montage, il est possible de tromper même les experts sans une inspection extrêmement approfondie. Malheureusement, quelle que soit l’apparence d’une voiture coupée et fermée, la rigidité structurelle compromise de la voiture est susceptible d’être très dangereuse, surtout en cas d’accident grave. L’histovec et d’autres vérifications similaires de l’historique du véhicule vous permettront de savoir si une voiture a été enregistrée comme VGA (véhicule gravement accidenté), ou détruite, et vous pouvez également effectuer vos propres vérifications visuelles. Faites attention :

  • des écarts inégaux entre les panneaux et une mauvaise correspondance de la peinture
  • des traces de peinture sur les vitres ou les pièces de garniture non métalliques.

Les deux éléments ci-dessus indiquent des dommages causés par un accident, mais ne sont pas nécessairement concluants. Cependant, il ne faut pas être trop cynique, car les experts estiment qu’il y a environ 30 000 « voitures accidentées mal réparées » en circulation. Cela semble beaucoup, jusqu’à ce que vous vous rappeliez que plus de 6 millions de voitures d’occasion sont vendues au Royaume-Uni chaque année.